• Accueil
  • VTT et motoneige | Le permis de conduire bientôt obligatoire

VTT et motoneige | Le permis de conduire bientôt obligatoire

VTT et motoneige | Le permis de conduire bientôt obligatoireThe Associated Press

Québec veut encadrer davantage la conduite de véhicules hors route.

Le ministre des Transports, François Bonnardel, souhaite ainsi améliorer la sécurité en déposant une réforme de la loi encadrant la circulation dans les sentiers de la province.

Parmi les nouveautés, en plus d'avoir un minimum de 16 ans, il faudra obligatoirement être détenteur d'un permis de conduite valide pour conduire un véhicule hors route.

Les conducteurs de VHR âgés de 16 ou 17 ans pourraient aussi devoir se procurer un certificat de formation.

Cette mesure s'appliquera autant en sentier que sur les terres publiques et privées appartenant à une municipalité.

Les jeunes de moins de 16 ans et les conducteurs sans permis pourront toutefois continuer de circuler sur des terres privées en «circuit fermé» avec l'autorisation du propriétaire.

Excursions touristiques

Le gouvernement entend aussi mieux encadrer les excursions touristiques en VTT ou motoneige, qui se sont avérées particulièrement funestes dans les dernières années.

Les amendes seront aussi revues à la hausse de manière à sanctionner davantage les conducteurs imprudents.

Ces nouvelles mesures sont sujettes à modification d'ici l'adoption du projet de loi qui sera soumis aux parlementaires.

« La pratique du VHR est un important moteur de développement économique et touristique pour nos régions et un loisir apprécié par de nombreux Québécois et Québécoises. Malheureusement, depuis plus de 10 ans, on compte chaque année environ une vingtaine de décès et de blessés graves liés à ce loisir. Notre gouvernement agit en resserrant les règles afin de garantir un environnement plus sécuritaire pour les adeptes de VHR, mais aussi pour tous les usagers qui empruntent les sentiers. Ce sont tous les Québécois et les Québécoises qui seront gagnants à la suite de cette réforme de la pratique du VHR. »

Faits saillants

  • Les conducteurs de VHR qui circuleront dans les sentiers autorisés, aménagés et exploités par les clubs d’utilisateurs, sur les terres publiques ou sur les terres privées d’une municipalité devront détenir un permis de conduire valide. Ce permis peut être notamment un permis probatoire.

 

  • Les mesures liées aux capacités de conduite affaiblies par l’alcool ou la drogue seront dorénavant applicables en sentier et tout autre lieu de circulation hors route. Ainsi, la tolérance zéro liée à l’âge de conduite ou à la catégorie de permis seront applicables.

 

  • Les voisins de sentiers légalement aménagés seront tenus d’accepter la circulation des véhicules qui s’effectue dans le respect des normes législatives et réglementaires applicables.

 

  • Les guides d’excursion de VHR devront avoir suivi et terminé avec succès une formation reconnue par la ministre du Tourisme pour guider des tiers.

 

  • Les amendes seront revues afin de dissuader la pratique imprudente du VHR.

 

Sources : Ministère des Transports du Québec

En direct de 20:00 à 00:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.