L'homme menaçant de Desbiens remis en liberté

Les policiers de la Sûreté du Québec avaient dû intervenir à l'Hôtel de ville en août dernier.

Yves Fortin, cet homme qui a tenu des propos menaçants à l’égard de la ville de Desbiens, est sorti de prison.

L’individu a été arrêté à la mi-août après avoir laissé entendre qu’il y aurait un « gros boum, à l’occasion d’un rassemblement de 400 personnes ». Les autorités n’ont pris aucune chance et l’ont gardé en détention.

Quelques jours avant, son conjoint s’était présenté à l’Hôtel de Ville et avait menacé la directrice générale. Les policiers de la Sûreté du Québec ont dû intervenir.

Fortin a reconnu sa culpabilité. Il a écopé d’une sentence suspendue assortie d’une probation d’une durée d’un an au cours de laquelle il lui sera interdit d’importuner les élus et le personnel municipal.

Il ne pourra pas se pointer à la mairie à moins d’y être autorisé. Le juge de la Cour du Québec Paul Guimond n’a pas caché que les propos étaient inacceptables.